La Guilde des marchands est souvent considérée comme une force omniprésente et toujours vigilante qui protège les citoyens contre les criminels et les monstres qui errent à Malifaux. Ce que peu de gens réalisent, c’est que cette force est une illusion soigneusement entretenue. La protection des personnes est au mieux une motivation secondaire; leurs intérêts ne résident que dans les Soulstones, et chaque chargement renvoyé sur Terre contribue à consolider leur emprise sur les nations les plus puissantes du monde. Parmi les Agents de la Guilde, il en est une particulièrement redoutée

Lady Justice

Bien qu’elle porte le manteau que lui a confié la Guilde et qu’elle soit considérée par le public comme une héroïne les défendant contre les horreurs du nouveau monde, on sait très peu de choses sur la femme appelée Lady Justice. Une grande partie de ses antécédents, y compris les circonstances entourant son entrée dans la Guilde, ont été soigneusement omises et scellées. Lady Justice préfère s’exprimer par ses actes. Aveugle, rien ne peut cependant échapper à son attention. Ses mouvements sont gracieux et mesurés, et quand elle frappe, c’est sans aucune pitié ni hésitation. A la tête des Death Marshals, elle mène une croisade contre la menace de la nécromancie, ce qui leur a valu une surprenante popularité auprès du peuple. Cela a fait de Lady Justice une mascotte involontaire pour la Guilde, et son visage apparaît sur les affiches de recrutement à travers la ville, promettant un avenir meilleur pour tous. Cependant, le nouveau gouverneur général Franco Marlow ne partage pas ce point de vue. Il considère les Death Marhal à peine mieux que les résurrectionnistes qu’ils combattent, gaspillant des ressources pour satisfaire une croisade personnelle. Marlow est persuadé que la Justice n’a rien à voir dans cette affaire. Lorsque Marlow avait planifié le rituel pour bannir le dernier des Grave Spirit de Malifaux, Lady Justice n’a pas su empêcherles Résurrectionnistes d’intervenir et de perturber le rituel. Elle a même perdu son juge dans sa chasse après Nicodem, et pire encore, on a découvert que le Dr Douglas McMourning était un traître qui se cachait juste sous le nez de Justice pendant tout ce temps. Les soupçons pèsent lourdement sur sa réputation et Justice sait que chaque jour qui passe sans capturer McMourning rapproche sa division de la fermeture définitive. Mais pour elle, ramener la tête du docteur représente bien plus que défendre l’intégrité de la loi. Depuis qu’elle a perdu le juge, son amant, Lady Justice est devenue un animal désarticulé avec une épée, et rien ne l’arrêtera tant que tous les morts-vivants et leurs complices résurrectionnistes soient expédiés six pieds sous terre. Définitivement. Elle est désormais à la poursuite de McMourning, et plus il lui échappe, plus il l’obsède !

Texte issu du site officiel de Malifaux, traduit par mes soins

Lady Justice, son Juge, sa Balance et trois Death Marshal

L’un de mes starter préférés, tant en terme de design que de gameplay !

Les Death Marshal, cow-boy de l’enfer nimbés de flammes éthérées, sont des chasseurs de Mort-vivants. Résistants, ils sont capables d’encaisser de nombreuses blessures avant de succomber, tout en ayant la capacité de se soigner et de se débarrasser de conditions.
Armés d’un pistolet, ils gagnent énormément à recevoir l’attachement « No Prisoner » qui leur octroie plus de mobilité (et aussi un nouveau bonus de soin, si nécessaire) . Ma capacité préférée est leur attaque de cercueil, qui va enfermer une figurine et la retirer de la partie pour une certaine durée.

Lady Justice est une bretteuse hors-pair. Difficile à blesser, elle souffre néanmoins d’une défense assez basse. Sa contre-attaque est toutefois bien violente, et pour peu que l’on garde des Soulstones pour obtenir la bonne suite, elle peut être mortelle. Entre sa capacité de téléportation, son allonge de 2’’ et ses attaques multiples, elle possède une force de frappe agressive et extrêmement mobile. C’est un missile à envoyer directement sur les cibles les plus cruciales. Elle est parfaite pour gérer un groupe de combattants moyens grâce à la possibilité de gagner une attaque supplémentaire sur une cible différente.

Son totem, la Balance, apporte un bon contrôle des cartes Fate, que ce soit pour gêner l’utilisation adverse ou pour piocher plus facilement !
En outre, j’adore sa capacité pour retourner les blessures infligées, parfait pour dissuader un combattant déjà bien blessé. En outre, sa perte sera tout de même bénéfique, puisque ce sera l’occasion de piocher une carte !

Le Juge est beaucoup plus complexe à jouer et à rentabiliser en revanche. En dehors de « Crumble away », son action bonus infligeant des blessures à distance, il possède les mêmes capacités, légèrement améliorées, que les Death Marshal, sans trop de synergies possible du coup. Il peut néanmoins gagner des cartes, mais à ses risques et périls !

Pour compléter cette bande, j’aime leur adjoindre le Jury qui va faire plein de synergies sympa avec les Death Marshal et interagir avec les figurines mises hors-jeu par les cercueils !
Un autre bon ajout est le Recruteur, qui fiabilise l’utilisation de vos marchals et ajoute une attaque de cercueil de meilleure qualité !

En bref, un bon starter qui encourage l’attaque frontale mais qui possède pas mal de petits bonus pour jouer plus finement. Le harcèlement avec les Death Marshal est une bonne solution,k tandis que Lady Justice et le Juge peuvent s’attaquer à n’importe quelle cible avec leur katana enchantés. 
Plutôt facile à prendre en main, mais regorgeant de petites surprises, exactement le genre de starter pour commencer à jouer sereinement.

Le starter a été redesigné en M3E, notamment suite à la mort du Juge.
Je trouve les pose plus sages, mais sûrement plus pratiques pour le transport 😉

Quelques tuto associés