Une petite rétrospective de la fabrication d’un socle pour Merry et Pippin 😉

Depuis que je me suis mis à la peinture, mon père, ancien grand amateur de maquettes est mon plus grand fan 😀

Du coup tout les ans à Noël (et parfois pour son anniversaire) je lui offre une figurine. Vu qu’il est assez fan du seigneur des anneaux, mon choix s’est porté sur l’ancienne gramme LotR de Games Workshop en métal que je trouve par ci par là en occasion (d’ailleurs si vous en avez qui trainent n’hésitez pas à me contacter 😉 ).

J’essaierai à l’occasion de reprendre des bonnes photos de mes anciennes réalisations (les premières sont assez moches, et les photos ne les mettent pas en valeurs). Ça peut être interessant pour suivre l’évolution technique.

Ceux qui suivent un peu mes productions en terme de figurines « d’expositions » ne seront pas surpris de voir le retour du tasseau de bois de 32mm de coté 😀 J’ai fais presque toutes mes fig avec, vu que j’ai du en prendre 2m40, je rentabilise 😀

Un jour peut être j’essaierai avec un socle cylindrique, mais pour le moment je fais avec ce que j’ai sous la mains.

Donc, comme vous l’avez vu dans le titre, je compte peindre Merry et Pippin cette année (la taille des figurines m’a décidé à les faire les deux ensemble). Je me suis creusé la tête pour savoir comment mettre en scène correctement ces deux nabots semi-hommes. J’ai choisis de les mettre sur des plans différents et sur deux étages, dans un environnement forestier.

J’ai donc commencé par découper mon tasseau plus ou moins aléatoirement avec une scie puis à raboter un peu avec une lime.

Avec cette forme, je décidé de faire une grosse souche d’arbre (après avoir hésité avec une pierre). J’en ai donc modelé une avec du miliput.

Mes talents de sculpteur sont très limités, mais j’ai été agréablement surpris de bien mieux arriver à travailler la miliput que la green stuff.

Après ça, j’ai travaillé les autres éléments avec des écorces de pins, du liège, des morceau de thym et des flocages de différentes granulométrie.

Voila les deux chenapans tout juste basés. J’ai essayé de coller au maximum aux couleurs officielles des films. J’ai eu un mal fou a les tiger correctement donc j’ai percé dans la cape, je cacherai la tige avec de l’herbe.

Le petit test obligatoire pour voir si les figurines s’intègrent bien sur le socle. C’est franchement au dessus de mes espérances, j’ai même réussi à mettre Pippin légèrement de profil (ce qui est plutôt bienvenu vu qu’ils ont exactement la même pose ).

Les deux trublions terminés, c’est p’tit quand même !

C’est parti pour la peinture. Sous couche en noir à l’aéro.

Premières couleurs à l’aéro également, ce qui m’a permis de faire un « mélange » de plusieurs teintes de marron et de verts différents (et du gris pour les pierres aussi).

Badigeonnage de lavis noir et marron plus ou moins aléatoire.

Nouveau test avec les figurines en place.

On commence les éclaircissements, effet d’écorce sur l’arbre, brossage des pierres.

Freehand pour les cernes de croissance (les dendrochronologistes apprécierons !).

Puis brossages des parties de terre et petits jus de vert par ci par là pour des effets de mousses/lichens.

Encore un test avec les figurines en place pour vérifier que les teintes du socle ne nuisent pas à la lisibilité des pièces (pour le coup j’aurais peut être du rester un peu plus sombre sur le socle…).

On ajoutes ensuite des « tâches » de la couleur principale de la figurine sur le socle pour lier le tout (technique secrète de maître Dimitri Peyrard). Ici comme j’ai deux pièces, j’ai pris du bleu pour Pippin et du jaune pour Merry. C’est assez discret mais je pense assez important quand même.

Sans oublier un peu de weathering sur le bas des capes et des pantalons des personnages.

Le tout est ensuite vernis avec du vernis mate en bombe puis des touffettes d’herbes de différentes teintes sont ajoutées pour ajouter du relief à tout ça. Vu que c’est un socle forestier et n’ayant rien d’autre sous la mains (mousse/feuilles/champignons etc) j’y suis allé assez fort avec l’herbe.

Une autre technique secrète de maître Dim. Passer des jus marrons dans les touffes d’herbes pour atténuer leur effet un peu plastique et les lier au reste du décor.

Les photos plus propres sur fond noir.

En espérant que cet article vous ai plu 😉 Il ne me reste qu’à vous souhaiter un Merry (& Pippin) Christmas !

KoteMenDo