Moi c’est Greg ou VonKrieg !

Alsacien, mais pas strasbourgeois d’origine, nouvellement arrivé dans la team DPDJ, mon parcours dans le hobby n’est que des plus classiques. Par un après-midi pluvieux d’automne 1992, accompagné de mon paternel, je poussais fébrilement la porte du magasin « aux types avec des polos rouges » (oui à l’époque tout était rouge, pour vendre plus vite, y parait), et jetais mon dévolu sur une boite de Space Marine Tactical Company 6mm pour Epic, habillement conseillé par un vendeur qui répondait du nom étrange de « Sir Lambert ».

Bien que mon expérience hobbyesque initial s’arrêtera à cette boite que je m’étais appliqué à peindre à la truelle, il faut croire que je fus bien conseillé puisque 28 ans après le 6mm reste mon échelle de prédilection. 

Shadowsword Forgeworld 6mm pour mon armée Death Korps of Krieg Epic Armageddon

Ma véritable entrée dans le monde du hobby fut lorsque l’année suivant, je recevais à mon anniversaire la fameuse boite Warhammer 40k V.2 avec le front-cover-de-la-mort-qui-tue, un contenu de taré et des règles à n’y rien comprendre (tellement qu’il m’a fallu des années pour trouver un gamin qui veuille bien lâcher sa SNES pour jouer avec moi …). Cette édition marqua durablement mon attachement pour le « grimdark » et l’univers de GW.

La quintessence de la badassance dans les années 90 !

Sympathisant Warhammer Battle, mais pas pratiquant (bien que gros joueurs de la V1 de Warhammer RPG pendant toute mon adolescence), j’ai longtemps joué et tournoyé à 40k jusqu’au début des années 2000, avec en parallèle une grosse appétence pour toute la gamme des jeux GW qu’on appelait alors « Specialist » (anciennement « Fanatic »), c’est-à-dire Epic Armageddon / Mordheim / BFG que je considère comme la « Sainte Trinité » de GW. Contrairement à une légende urbaine : NON, CES JEUX NE SONT PAS MORTS §§§§§§

Comme beaucoup de mes camarades de DPDJ je me considère – par la force des choses – plus peintre que joueur, mais toujours en quête d’âmes à convertir au 6mm !

Grand nostalgique, d’aucuns me considèrent comme l’archéologue – voire le nécromancien – du jeu de fig : avec moi vous allez manger du jeu « zombie » (et non DE zombies … quoique ?), des gammes de fig « olschool » et même des tutos à base de techniques « à l’ancienne » (la marque Humbrol, ca te parle ?).

Ogre « Oldschool » de … 2020

Pelleteusement vôtre.