Dans cet article Laured Corbac, KoteMenDo, Gregauryc et Thunderknight Hellboy vous présentent leurs dispositifs de prises de vue ainsi que leurs réglages et astuces photos

Red Corbac

Vous n’y comprenez rien à ces histoires de paramétrages d’appareil photo, d’ouverture focale et d’ISO machin-chose? Vous n’êtes pas seuls! Mon vocabulaire technique ne sera donc pas aussi fourni que d’autres pages de cet article.

Voici mes configurations sommaires me permettant de prendre des photos de pitous acceptables, à défaut d’être dignes de figurer dans les expositions photos.

Comme le diront mes collègues figurinistes, la luminosité est importante pour la prise d’une photo, c’est pour cela que, à défaut d’une lightbox, je m’aide d’une feuille blanche, à cheval entre la figurine à prendre en photo et une surface verticale sur laquelle la courber. Sa fonction est d’homogénéiser la lumière qui se reflétera dessus.
Ensuite pour la dite exposition lumineuse, il y a deux options possibles: soit la lumière d’une lampe de bureau (blanche de préférence) que j’oriente de façon à avoir un éclairage à peu près homogène de la figurine, soit la lumière du jour ambiante (quand la luminosité le permet, privilégier aux alentours de midi, près d’une fenêtre).

Enfin, l’appareil photo que j’utilise est celui de mon téléphone (un Sony Xperia X1000..ou 3000…oh et puis flûte…), dont la mise au point et le mode macro (chtite fleur) se font automatiquement, mais çà ne vous empêche pas de le paramétrer manuellement. La seule chose que je rajoute est que j’active la lampe de l’appareil (la lampe, pas le flash): cela permet d’ajouter une autre source de lumière complétant la première.
Enfin il n’y a plus qu’à photographier.

Ne reste plus qu’à rogner les bords pour obtenir un fond à peu près uni et vous avez votre image finie (les retouches, c’est de la triche!…).

KoteMenDo

Pour ma part, je me considère comme une photographe absolument atroce… Pire encore, en général j’ai horreur de prendre des photos :p

Là vous vous demandez surement pourquoi diable je vous fait un articles avec des conseils photos 😀

Alors déjà parce que je ne suis pas seul à vous présenter cet article. Et aussi parce que j’ai fini par trouver des réglages et des trucs qui marchent plutôt bien 😉 Je vous laisse juger.

Ce qui est bien avec la photos de figurine, c’est que, même si les bons réglages ne sont pas forcement évident à trouver, une fois qu’on les a, on peut les réutiliser pour quasiment toutes les figurines.

Étant particulièrement mauvais, mais voulant quand même de belles photos de vacances avec le mode auto, j’ai investis dans un très bon appareil compact: le Panasonic Lumix DMC-TZ100. Pas évident à régler en mode manuel, une fois les réglages trouvés c’est un très bon appareil 😉

A part cet appareil plutôt onéreux, rien dans mon set up n’a couté très chère 😉

Pour mon set up j’ai donc:

  • Un apn Panasonic TZ100.
  • Un trépied Gorillapod (pour les appareils lourd et chère, n’essayez pas d’économiser quelques 10aines d’€ avec une contrefaçon!).
  • Une light box achetée une 15aines d’€ sur un site qui commence par A et qui fini par zon.
  • Ma lampe de peinture comme éclairage secondaire.
Le set up photo de KoteMenDo

Sur l’image vous pouvez apercevoir quelques astuces plutôt intéressantes (la plupart venant de Tunderknight, qui vous montre son set up plus bas ;).

  • Une feuille de papier calque autour de l’éclairage principal qui va permettre de diffuser la lumière et donc éviter d’avoir trop de reflets brutaux sur la fig.
  • Une feuille de papier canson noire accroché au plafond de la box pour projeter une ombre dans le fond et donc permettre des arrière plans bien noirs.
  • Quelque chose pour surélever la figurine pour qu’elle se détache entièrement sur l’ombre ainsi créée (ici un couvercle de biberon peint en noir).
  • Une rondelle de papier blanc. C’est une astuce pour les gens comme moi qui ne sont pas foutu de faire une balance des blancs correcte 😀 .
  • La deuxième lampe en bas, qui n’éclaire pas directement la fig et qui permet d’éviter d’avoir trop d’ombres.

Donc a partir de la : je pose ma fig sur le « socle » de manière à ce qu’elle se détache bien sur l’ombre portée par le papier noir (mais que l’ombre ne se porte pas sur le haut de la fig). Je cadre assez proche mais suffisamment loin pour pouvoir faire la mise au point manuelle et pour avoir un bout de ma rondelle de papier blanc dans le cadre. Je met le retardateur sur 10 sec (le trépied bouge un peu trop longtemps pour mettre 2 sec). Je place ma deuxième lampe (que je tiens à la main en fait) et j’appuie sur le déclencheur.

Un petit plus avant de poser la fig, pensez à enlever les éventuelles poussière/cheveux/poils/etc de votre figurine et de l’arrière plan, parce qu’en photo ça va se voir 😉

Les réglages que j’utilise (après moult essais) sont:

  • sensibilité: iso 100
  • ouverture: f8.0
  • vitesse: 1/8

Voila la photo brute:

Pour le traitement informatique, ce sera très léger parce que je ne maitrise absolument pas ces merveilleux outils 😀

Je retraite sur gimp, qui a l’avantage d’être plutôt complet et surtout complètement gratuit.

Donc dans gimp, je fais une balance des blancs automatique:

Puis je rogne la photo pour la recadrer proprement:

A noter qu’il faut faire la balance des blancs avant de rogner la photo. La rondelle blanche doit être visible au moment de la balance. Si vous rognez la photo avant, le logiciel va prendre les points les plus claires de la figurine et les faire en blanc:

C’est pas forcement hyper flagrant sur cette fig (encore que) parce que j’ai peint les nmm jusqu’au blanc pur. Mais si votre fig est éclairci jusqu’au gris clair, après la balance elle paraitra sacrement cramée 😉

Je laisse la plume a mes camarades 😉

Gregauryc

Allez hop ! Je prend la suite pour vous présenter mes propres installations !
J’ai plusieurs options pour prendre des photos : ma petite installation douillette et un peu pro, une petite lightbox facile d’utilisation, ou une feuille en papier, quand j’ai la flemme, pas le matos sous le main ou pas le temps !

Grosse installation : un tapis noir de 80cm de côté Ultimate Guard noir suspendu pour faire un cyclo (fond légèrement courbé pour ne pas avoir de ligne d’horizon). Quand je prends le temps pour faire de belles photos, je sors mes éclairage sur pieds (kit Kaiser) qui ont une lumière très blanche et diffuse.
J’ai aussi deux petite lampe sur pince trouvées chez Ikea sur lesquelles j’ai collé du papier calque afin de diffuser la lumière. Je les utilise pour rajouter des lumières d’ambiance, plus chaude, venant des côtés.
J’utilise un appareil photo Canon 500D, avec un déclencheur (pour ne pas faire bouger l’appareil au moment de la photo). Je règle l’ISO sur 100 pour avoir un fond bien sombre, mais heureusement j’ai de puissants éclairages. L’appareil est toujours posé sur pied pour éviter tout tremblement
Sinon, j’utilise mon téléphone (Huawei P9 Lite) Les outils de mise au point automatiques sont bien pensés. En gros, 80% du boulot est déjà fait par le téléphone …
Si j’ai une grande puissance d’éclairage, je passe l’ISO à 50 ou 100, je laisse les autres options en Auto
Parfois, quand j’ai la flemme de sortir le tapis noir, j’utilise une lightbox tout en un, celle-ci provient de chez Orange Monkey, mais Green Stuff World en fait aussi de très bien !
Si vous n’avez pas tout ce matériel chez vous, voici comment se créer un petit studio à l’improviste (je fais souvent ça si je ne suis pas chez moi par exemple)
Une feuille de papier blanc suffit pour faire un fond uni, fixée sur un plan vertical et un plan horizontal de façon à créer une courbe (le fameux cyclo mentionné plus haut 😉 )
Posez votre appareil ou téléphone en face et deux éclairages à 45° de part et d’autre de votre figurine.
Une fois la photo prise, je vais faire quelques retouches (parfois)
Je modifie seulement les niveaux, en renforçant légèrement le noir et les tons moyens (entre 2 et 6 pour le noir et entre 0.1 et 0.6 pour les tons moyens)
Et voilà le résultat !

Je laisse la place à mes compagnons pour la suite !

Thunderknight

Bon ! à mon tour.

Pour mon set-up rapide, ça va être très simple, vous prenez la partie de KoteMenDo ! Il résume très bien les points clés pour la photo en lightbox, tout y est !

Pour un set up un peu plus poussé, là il va falloir sortir du matériel. Je vais vous présenter ici un set-up parmis d’autres, il y a une infinité de possibilité, chaque set-up étant adapté à une situation, parfois il faut renforcer un effet d’ombre, parfois au contraire il faut l’empêcher.
La photo c’est beaucoup d’essais, beaucoup de ratage avant de trouver ce qui nous plait. Persévérez !!!

Donc de base mon matériel photo c’est :

Canon EOS 5DmkII + Sigma 105mm f2.8 macro
2 Flash Cobra Speedlite Aperlite YH700C
1 Flash Speedlite 270EXII
1 Bloc LED (pour « déboucher les ombres »)
1 Diffuseur/réflecteur de 90cm de diamètre
1 Diffuseur/réflecteur de 1m*1.5m
1 grille de snoot (gary fong)
Des trépieds
De la gélatine colorée (pas celle qui se mange hein ^^)
Une Tablette avec câble OTG (pour le pilotage du reflex) + application (DSLR Controller ou qDslrDashboard)

Je peux aussi, en fonction de la situation, être amené à utiliser d’autres matériels, différentes optiques, d’autres boitiers reflex. En tout cas là c’est ce que je prends systématiquement avec moi.

Pour les paramètres de prise de vue: iso le plus bas possible, ouverture en fonction des besoins de profondeur de champ et vitesse entre 1/60s et 1/200s (vitesse de synchro flash, je n’en parlerai pas ici).
Je ne vais pas rentrer dans les détails techniques de réglages lumière, ça nécessiterai un (ou plusieurs) article(s) complet(s), mais pour résumer :

L’idée c’est de reproduire l’effet du soleil avec le flash coloré jaune + la grille de snoot (qui va permettre de canaliser la lumière et de renforcer les ombres venant de cette direction).
D’absorber la lumière qui va rebondir à l’aide du réflecteur noir placé à l’opposé de la source de lumière, afin de renforcer l’effet de lumière zénithale et le côté dark/crépuscule.
D’avoir une lumière de « fill-in » pour déboucher les zones non éclairées par l’avant pour avoir la face avant correctement exposée.
D’un flash supplémentaire pour apporter une touche colorée à l’ensemble.

La lumière principale est émise du coin supérieur gauche, placé à 180°, qui va taper en plein sur le sujet, la grille de snoot va renforcer l’ombre en dirigeant la lumière en un faisceau très serré. L’éventuelle lumière venant par la droite est absorbée par le diffuseur noir placé à droite. Le bloc « fill-in » va légèrement éclairer l’ombre qui va se former sur l’avant de la figurine. Et le flash d’effet est à régler avec parcimonie pour ajouter un effet, là il est placé à 45°c.
Même principe, flash en coin supérieur droit à 180°c, absorbeur à gauche, le fill-in est assuré par le flash du reflex. On peut voir les gélatines colorées sur la table à côté de la tablette
Shooting Photo réalisé pour les Primogryns au Warhammer – Mulhouse.

Maintenant il faut régler/placer les lumières, ajouter des éléments devant, derrière, tester, ajuster la profondeur de champ, etc … ça prends un peu de temps. Un live est prévu pour expliquer tout ça.

Ultime test ! et on balance la fumée ! On fait une bonne grosse rafale des familles et on regarde ce que ça donne. Le cas échéant, on ajuste et on recommence.

Maintenant on range tout ça et on rentre à la maison. On décharge les cartes mémoire, on se fait couler un café et on attaque la retouche.

J’utilise « Adobe Photoshop Lightroom Classic ».
J’applique systématiquement une série de réglages :
Ajustement de la balance des blancs, renforcement de la texture, correction du voile atmosphérique, vignettage négatif, modification de la courbe des tonalités, réduction des hautes lumières, virage partiel des ombres, saturation/vibrance et valeurs TSL (Teinte/Saturation/Luminance). Si besoin je passe par la retouche localisée, la suppression des défauts et j’applique un filtre passe-haut. Idem, ça pourrait être intéressant d’organiser un live un jour, si il y a des intéressés.

Avant
Après

Un jour je me prendrais le temps de réaliser un tuto complet, en attendant guêtez le live !